Les moments les plus productifs de la journée

Lucile Michaut's picture

Vous avez sans doute remarqué que tous les moments de la journée ne sont pas égaux en matière d’efficacité au travail. Nous connaissons tous des pics de productivité et, à l’inverse, des moments particulièrement improductifs. Comme nous sommes tous différents, et qu’il y a des oiseaux de nuits et des amoureux du petit matin, il est nécessaire d’apprendre à connaitre et à respecter son rythme biologique pour optimiser ses journées de travail.

Le corps dispose en effet de sa propre horloge, basée sur un cycle d’environ 24 heures baptisé « rythme circadien ». Cette horloge décide du moment où notre pression sanguine est la plus haute, où nous sommes le plus éveillé, où nous avons la meilleure vitesse de réaction ou encore la température corporelle la plus élevée.

Lié aux mouvements de la terre et aux variations de lumière, le rythme circadien ne concorde que très rarement avec nos journées de travail – un décalage qui provoque, selon les chercheurs, de nombreux problèmes de santé dont la dépression, le diabète et l’obésité.

Comme il est quasiment impossible d’harmoniser nos journées avec notre rythme biologique, il faut savoir à quels moments on est naturellement plus productif et où on accomplira mieux et plus facilement telle ou telle tâche. Encore une fois, cela peut varier selon les personnes, mais les études de nombreux chercheurs nous apportent un éclairage intéressant.


Le moment le plus productif de la journée, pour la majorité des adultes, est la fin de matinée. Une étude récente qui s’est penché sur 400 employés londoniens a même donné une heure précise : selon ses conclusions, c’est à 10h26 que nous serions les plus productifs.

Pourquoi ? Parce que notre température corporelle, après avoir refroidi pendant la nuit, est remontée. Ainsi, si vous voulez être plus productif plus tôt le matin, prenez une douche chaude au saut du lit.

Le moment le moins productif, toujours selon cette étude britannique, se situe vers 14h55. La somnolence suivant inévitablement le repas nous pousse à rêvasser ou à nous perdre dans les méandres des réseaux sociaux.

En fait, à partir de midi, et jusqu’à 16 heures, nous sommes facilement distraits. La meilleure chose est tout simplement de faire une courte sieste pendant notre pic de somnolence.

Pour les tâches créatives, le début de soirée peut-être un moment étonnamment fécond : c’est ce qu’à prouvé une étude publiée en 2011 dans la revue Thinking & Reasoning. La fatigue serait un carburant qui stimulerait paradoxalement notre imagination.

Pour les efforts sportifs, il vaut mieux privilégier l’après-midi, de 15 à 18 heures – poumons et muscles sont alors à leur pic d’efficacité.


Evidemment, ces résultats cachent une réalité complexe. Nous sommes tous différents, et si certains atteignent leur productivité maximale à 7 heures du matin, d’autres ne commencent à être efficaces qu’à partir de 17 heures.

A vous d’apprendre à connaitre votre rythme afin de travailler le plus efficacement possible. N’oubliez pas que, pour éviter de sombrer dans la somnolence, il faut multiplier les courtes pauses en quittant son bureau pendant quelques minutes, le temps de retrouver énergie et vitalité.

Partagez cet article :